jeudi 18 octobre 2007

Pourquoi j'ai choisi les compagnons libéraux

Après une première année marquée par l'enthousiasme de ses adhérents, mais aussi un manque de structure et de démocratie interne qui a parfois transformé cet enthousiasme en source de divisions, Alternative Libérale s'est enfin dotée de structures et d'un statut. C'est un moment important de la vie d'un jeune parti, même si, vu de l'extérieur ou du simple adhérent de base, cela peut paraître secondaire.

Ces deux structures sont le bureau, véritable organe exécutif du parti, et le conseil national, qui est l'instance chargée de définir la ligne du parti et d'en vérifier la bonne application par le bureau. Par analogie, le conseil est l'assemblée, et le bureau le gouvernement.

Les élections pour ces deux instances auront lieu le 28 octobre. Le bureau et la moitié du conseil seront alors élus.

J'ai accepté de rejoindre la liste pour le conseil national dirigée par le responsable d'AL à Montpellier, Vincent Pedoïa. Cette liste a pour but de maintenir à la tête d'AL une ligne libérale classique cohérente, ce qui me paraît sain.

En outre, elle affiche clairement la volonté d'aligner le fonctionnement interne du Parti sur ses propositions externes. Notamment, nous promouvons un véritable principe de subsidiarité interne au parti, tout comme nous pensons que les pouvoirs doivent d'abord appartenir aux individus, puis par délégation aux institutions locales (au premier rangs desquelles la commune), et seulement en dernier ressort, pour les tâches régaliennes, de l'état.

Les comités locaux doivent être libres de leurs actions et de leur fonctionnement tant qu'ils restent dans le cadre nécessairement flexible établi par le conseil national. Dans cette conception, les instances nationales n'interviennent que pour les questions où un regroupement des force amène un plus manifeste.

Point important: nous pensons qu'AL ne doit jamais ressembler à un de ces grands partis ou les investitures électives sont décidées par un bureau national, et où un membre qui ose tenir tête aux poids lourds du parti se fait broyer par une machine centralisée et implacable.

Non, je ne vise aucun parti en particulier, et je ne pense à vraiment personne qui ait subi ce traitement. Personne, je vous jure ! Enfin, bon, peut-être...

Bref, les investitures lors d'une élection locales doivent être décidées au niveau local. Pour les cas où un comité local serait manifestement victime d'une infiltration ou d'un "dérapage grave" de son candidat, la procédure de censure doit exister mais doit n'être utilisée qu'en dernier recours et doit être transparente et démocratique, impliquant le conseil et pas seulement le bureau.

Les compagnons libéraux veulent également retrouver le chemin du droit naturel, ce qui serait un progrès social considérable: la justice pourraît redevenir compréhensible par tous, et rapide, ce qui permettrait une bien meilleure défense des plus modestes face aux abus des plus forts, mais sans lier ces derniers pieds et poings par une avalanche de lois dont les plus malins réussissent toujours à s'affranchir.

Cette conception du libéralisme, que Vincent Pedoïa a choisi de porter, est également la mienne, d'où ma volonté de me joindre à la liste des compagnons libéraux.

Pour les élections au bureau, chacun devra choisir entre une des trois listes en présence, celle d'Aurélien Véron, celle de Christian Person, et celle de Saïd Bouïssi. Malgré toute la sympathie personnelle que j'éprouve pour ce dernier, et l'intérêt de sa démarche visant à élargir l'électorat d'AL par la gauche, je regrette qu'il se coupe par la même de la base traditionnelle libérale de droite, et je me sens par la même plus proche du programme exposé par Aurélien Véron. Cette liste comporte un grand nombre de ceux dont l'engagement a permis de faire AL, et malgré l'épisode Bayrou, je pense qu'ils seront opérationnellement meilleurs que le bureau proposé par Christian. Bref, à titre personnel, je voterai pour la liste d'Aurélien.

Vincent Benard, Al Nantes

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo Vincent et très bonne présentation, comme souvent, de la ligne que nous défendons à travers les Compagnons libéraux lors de cette élection. J'espère que beaucoup de membres d'AL comprendront le bien-fondé et le sérieux de notre démarche.

Alan de Bx a dit…

Félicitation Vincent,
Tout comme Daniel.., j'espère vous voir prochainement au sein de ce CN
Ton vote sur la liste "Pour un libéralisme authentique"me parait judicieuse.
A très bientôt
AL